Assurance Obsèques

Quels sont les avantages de souscrire à une assurance obsèques ?

Les derniers hommages rendus à un défunt peuvent revenir particulièrement cher à la famille survivante. Alléger les frais à la charge de cette dernière constitue l’objet principal d’une assurance obsèques. Précisions.

La tranquillité d’esprit pour soi et ses proches

Souscrire une assurance obsèques est un acte de prévoyance qui revêt une forme de générosité. Face aux chiffres que retournent actuellement les demandes de devis d’assurance obsèques, il n’est pas acquis que les familles puissent se dispenser des montants. Le principal avantage qu’il y a à signer une convention obsèques est ainsi d’enlever cette charge à ceux qui nous survivent. En cotisant sur une base régulière, l’on constitue un capital, qui sera reversé aux bénéficiaires indiqués dans le contrat, en espèces ou en prestations. Parlant de ces dernières, vos volontés funéraires sont sérieusement prises en compte et concrétisées comme vous le spécifiez, le moment venu. Cette démarche constitue, dès lors, une façon d’anticiper sur plusieurs aspects, comme le type de cérémonie ou le lieu de sépulture, sans en faire un sujet qui attriste ou embarrasse son entourage.

L’assurance obsèques en pratique

Comme n’importe quelle police, le contrat d’assurance obsèques implique un cadre précis, dans la constitution du capital comme dans son reversement aux bénéficiaires. Sachez, pour commencer, que vous disposez de 3 options pour verser les cotisations. Il vous est possible de procéder à un versement unique assez conséquent, ou de choisir plusieurs cotisations viagères ou temporaires. S’il n’y a pas, à proprement parler, de bon âge pour commencer à cotiser, il faut noter que certains prestataires surfacturent ce type d’assurance chez les personnes très âgées, s’ils ne refusent pas simplement de les faire souscrire. En tout cas, il conviendrait d’adapter votre façon de cotiser en fonction du moment où vous enclenchez les versements : prime viagère entre 60 et 70 ans et prime unique ou temporaire, entre 50 et 60 ans. En plus des clauses spécifiant les conditions de reversement de votre capital, il est judicieux de vous attarder sur les options que vous laisse l’assureur sur certains aspects.

Vérifiez notamment ce qu’il en est du rachat de l’assurance. Pour une raison ou une autre, vous pourriez avoir besoin de disposer du capital constitué en cours de contrat. Notez que tous les assureurs ne proposent pas cette alternative et pour ceux qui la prévoient, prenez sérieusement connaissance des conditions requises pour en profiter. Pareillement, assurez-vous qu’il existe une clause spécifiant que vous avez le droit de modifier certains éléments de la convention. Il s’agit d’une obligation imposée aux prestataires en vertu d’un texte datant du 9 décembre 2004, plus connu comme la loi Sueur. Le même dispositif prévoit que les dispositions concernant l’augmentation des tarifs d’obsèques apparaissent clairement dans le contrat. Que celle-ci soit prise en charge ou non, il doit en être fait mention noir sur blanc. Enfin, en engageant une démarche de comparaison des différentes offres d’assurance obsèques, tenez compte des frais rattachés à votre souscription. Ceux-ci influent plus ou moins grandement sur le montant réel dont disposera le bénéficiaire de votre contrat.

Comparateur Assurance Obsèques
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire