Comment bien négocier un prêt immobilier ?

On le sait, obtenir un crédit immobilier n’est pas toujours chose aisée, mais ce n’est pas une raison pour accepter toutes les conditions imposées par la banque. Certaines d’entre elles sont parfaitement négociables pour être à votre avantage.

Comment bien négocier un prêt immobilier ?

Un profil sans faille

Un de vos premiers objectifs au moment de souscrire un crédit immobilier est de démontrer à la banque que vous avez un profil emprunteur intéressant : c’est une bonne manière de jouir d’un taux d’intérêt bas. Votre situation professionnelle sera scrutée à la loupe. L’idéal est que vous soyez en CDI. Il en est de même pour le taux d’endettement qui devra être faible c’est-à-dire entre 10 et 15%. S’il dépasse les 33%, rares seront les banques qui oseront prendre le risque de vous accorder un emprunt.

En outre, l’apport personnel est un autre point crucial à ne pas négliger. Si vous n’êtes pas en mesure de payer vous-même 10 à 30% du projet immobilier, attendez d’avoir épargné suffisamment avant de demander le crédit. Dernier point et non des moindres : la gestion de vos comptes. Crédits à la consommation cumulés, rejets, incidents de paiement, découvert bancaire… évitez-les. Votre situation financière doit être saine si vous espérez séduire la banque afin qu’elle vous offre un taux préférentiel.

La question de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est un sujet récurrent lorsqu’on parle de négociation d’un crédit immobilier. Avec la rude concurrence et les taux bas, les banques essayent de gagner de l’argent ailleurs par exemple avec l’assurance emprunteur. Mais vous n’êtes nullement obligé de choisir les contrats de groupe proposés par l’organisme financier. Ces derniers coûtent chers et incluent des garanties limitées. Rien à votre avantage, au final. Il est bon de faire une comparaison afin de trouver la meilleure assurance car n’oubliez pas que celle-ci représente jusqu’à 30% du coût total du crédit.

Les indemnités de remboursement anticipé

Si vous voulez rembourser votre prêt très vite parce que vous avez reçu un héritage ou que vous désirez vendre votre maison avant l’échéance du crédit, vous serez amené à payer les indemnités de remboursement anticipé. Celles-ci représentent généralement 3% du capital restant dû et ne sont pas applicables en cas de cessation forcée d’activité, de décès ou si vous changez de lieu de travail. Avant toute signature du contrat, vous devez absolument négocier ce point avec votre banque. En principe, l’exonération du paiement de ces indemnités est possible en cas de revente après 5 ans. Pour obtenir les meilleurs prix au moment de vendre votre logement, consultez les dossiers sur la finance et la maison proposés sur ce site spécialisé ou bien sur celui-ci.

Les frais de dossiers

Les frais de dossiers constituent un autre poste de dépense auquel vous n’échapperez pas si vous ne savez pas bien négocier votre crédit. Normalement, dans les banques en ligne, ils n’existent pas. Mais dans les institutions traditionnelles, ils peuvent coûter entre 300 et 1000 euros. Si vous passez par les services d’un courtier, ces derniers ne devraient pas demander de commissions puisqu’ils sont rémunérés par les institutions bancaires partenaires. Leur honoraire s’élève à 1% du coût du crédit.

Écrit par Rodolphe le dans Investissement

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ewjzmfdepb